Mariage dans le domaine “Porte des Iris”

Mariage dans le domaine “Porte des Iris”

Ma passion pour les photos de mariage :

Pour moi, être photographe de mariage n’est pas un métier, c’est avant tout une passion et une vocation. Et je me sens reconnaissante d’exercer cet art quotidiennement.

Quand on me demande ce que j’aime dans le fait d’être un photographe de mariage, je réponds souvent que c’est un honneur de passer le plus beau jour de votre vie à vos côtés, sachant qu’il est de ma responsabilité de capturer le jour de votre mariage sur l’appareil photo, vous laissant des souvenirs que vous chérirez sans aucun doute pour toujours

Le domaine « Portes des Iris » :

Parmi les endroits idylliques que j’ai eu l’occasion de visiter au cours de mon parcours de photographe, et qui restera gravé à jamais dans ma mémoire, c’est le domaine Portes des Iris, dans le canton Vaux pas loin de Morges en Suisse.

Parfait équilibre entre authenticité et modernité, c’est le lieu sans rival pour des événements inoubliables.

Les préparatifs :

Les préparatifs sont pour moi des moments intimes regorgeant de sentiments et d’émotions intenses. C’est le moment idéal pour capturer les véritables « coulisses » de chaque mariage. Les deux mariés, Ana et Vittorio, étaient dans deux chambres du domaine, en train de se préparer, se faire belle pour se hausser à la hauteur du plus beau jour de leurs vies.  Je me faisais discrète, j’ai essayé de transcrire à travers ma photographie ce mélange gracieux que sont l’authenticité du lieu, la sincérité des émotions et la beauté des mariés. Le résultat est époustouflant : Mon appareil photo a réussi à capturer la beauté des dames qui rivalisaient avec le charme du lieu et en créer des images émouvantes qu’elles pourraient ressentir, mémoriser et revivre à jamais

Dès que les préparatifs ont pris fin, la cérémonie débuta. Disons que la météo n’était pas de notre côté ce jour-là. Fut-il une raison valable pour ne pas capturer de belles photos ? Absolument non. Vu que les précautions météorologiques n’étaient pas les meilleures au début de la journée, j’ai dû faire les photos de la cérémonie religieuse à l’intérieur. Il fallait donc composer avec la lumière des lieux, et en faire des merveilles. Heureusement que la lumière dans la salle ne m’a pas déçue, elle était magique, elle enveloppait le couple de mariée Ana et Vittorio et les berçait dans une atmosphère sereine pleine d’amour.

En prêtant attention à la façon dont la lumière joue sur les angles et les courbes de votre sujet et aux parties du sujet qui sont éclairées et celles qui sont dans l’obscurité, vous pouvez obtenir un rendu magique qui retrace avec une précision inouïe la magie de l’instant.

J’ai laissé donc la lumière des lieux guidait mon boitier, j’en ai fait ma muse, et je guettais ses pas attentivement, de peur qu’elle m’échappe. Je l’ai capturé à maintes reprises, elle était présente, valsant harmonieusement avec l’authenticité des lieux, les décors, les émotions et le couple.

Je ne cesse d’exprimer ma profonde gratitude, quotidiennement, pour cette passion qui me permet de faire l’expérience de lieux uniques comme celui-ci avec nos couples. J’admets que c’est l’aspect que j’admire le plus dans ce métier après celui de montrer le résultat final des prises à mes clients.

Le fait de voyager afin d’expérimenter et de s’imprégner de la magie des lieux que le couple a choisis pour célébrer le plus bel jour de leur vie, est une première impression que le photographe reçoit des lieux. Une impression qui n’est pas des plus anodines, car c’est cette impression qu’il va transmettre à travers ses prises. Une impression qui permet aussi d’abattre les barrières de l’intimidation que peut représenter la prise de photos et de créer un environnement propice pour capturer ce que vous aimez faire le plus ensemble, c’est là que la magie du photographe opère.